VANGUARDS : QUATRE
SKATEUSES MONTRENT
LA VOIE AVEC
STYLE ET CRÉATIVITÉ
Visionner la vidéo
Ça, c’est Off The Wall
« TOUT LE MONDE PEUT FAIRE LA MÊME CHOSE, MAIS NOUS AVONS CHACUN NOTRE STYLE. »
- LIZZIE ARMANTO

Pour les Vanguards, c’est très simple : le style compte. C’est pourquoi les riders de l’équipe de Vans Brighton Zeuner, Lizzie Armanto, Yndiara Asp et la nouvelle venue Mami Tezuka apposent leurs signatures sur un nouveau mouvement dans la culture du skate – dans lequel prédominent l’individualité, la créativité et la liberté d’expression.

Nous avons récemment passé du temps avec ces quatre filles uniques, qui sont fortement influencées par les parcs de leur ville natale, leurs environnements locaux et les voyages, afin de connaître leur point de vue sur ce que signifiait le « style » pour elles.

Découvrez le Japon et le Brésil avant de retourner en Californie du Sud pour faire la connaissance de ces virtuoses de la planche qui nous parlent de skate, d’inspirations créatives et de ce qui est à la base de leur style unique.

Pour les Vanguards, c’est très simple : le style compte. C’est pourquoi les riders de l’équipe de Vans Brighton Zeuner, Lizzie Armanto, Yndiara Asp et la nouvelle venue Mami Tezuka apposent leurs signatures sur un nouveau mouvement dans la culture du skate – dans lequel prédominent l’individualité, la créativité et la liberté d’expression.
Voir Plus

Nous avons récemment passé du temps avec ces quatre filles uniques, qui sont fortement influencées par les parcs de leur ville natale, leurs environnements locaux et les voyages, afin de connaître leur point de vue sur ce que signifiait le « style » pour elles.

Découvrez le Japon et le Brésil avant de retourner en Californie du Sud pour faire la connaissance de ces virtuoses de la planche qui nous parlent de skate, d’inspirations créatives et de ce qui est à la base de leur style unique.
Voir Moins

Lizzie Armanto

Originaire de Santa Monica en Californie, le style souple et fluide de Lizzie Armanto est étroitement lié aux racines du surf et du skate propres à cette ville. Lorsque vous la voyez enchaîner des virages et des tricks à The Cove, il ne fait aucun doute qu’elle est une digne héritière du quartier Dogtown.

Pour Lizzie, avoir du style ne se résume pas à faire des tricks – ce qui importe, c’est la façon de les faire et ce que vous ressentez quand vous les réussissez. Voici comment elle voit les choses : « Lorsque tu fais un trick à la perfection, c’est trippant. Ton pied est à la bonne place, la planche va dans le bon sens, et tu n’as qu’à rouler... C’est cette sensation que je recherche. »

Ce point de vue sur le style s’applique aussi aux compétitions – pour Lizzie, le skateboard de compétition ne se limite pas à accumuler des points. Il s’agit de faire un parcours dont elle peut être fière. Elle recherche la sensation que procure un trick réussi à la perfection, à sa manière. Elle comprend l’importance du style en skate, que plusieurs personnes peuvent faire la même chose, mais que chacune le fait à sa façon.

Alors que Lizzie attaque l’année 2019, nous savons qu’elle va allonger sa liste de références, qui comprend les couvertures révolutionnaires de Transworld et de Thrasher Magazine, ainsi que le fait d’être la première femme à réaliser la « loop de la mort » de Tony Hawk.

Lizzie Armanto

Originaire de Santa Monica en Californie, le style souple et fluide de Lizzie Armanto est étroitement lié aux racines du surf et du skate propres à cette ville. Lorsque vous la voyez enchaîner des virages et des tricks à The Cove, il ne fait aucun doute qu’elle est une digne héritière du quartier Dogtown.


Voir Plus

Pour Lizzie, avoir du style ne se résume pas à faire des tricks – ce qui importe, c’est la façon de les faire et ce que vous ressentez quand vous les réussissez. Voici comment elle voit les choses : « Lorsque tu fais un trick à la perfection, c’est trippant. Ton pied est à la bonne place, la planche va dans le bon sens, et tu n’as qu’à rouler... C’est cette sensation que je recherche. »

Ce point de vue sur le style s’applique aussi aux compétitions – pour Lizzie, le skateboard de compétition ne se limite pas à accumuler des points. Il s’agit de faire un parcours dont elle peut être fière. Elle recherche la sensation que procure un trick réussi à la perfection, à sa manière. Elle comprend l’importance du style en skate, que plusieurs personnes peuvent faire la même chose, mais que chacune le fait à sa façon.

Alors que Lizzie attaque l’année 2019, nous savons qu’elle va allonger sa liste de références, qui comprend les couvertures révolutionnaires de Transworld et de Thrasher Magazine, ainsi que le fait d’être la première femme à réaliser la « loop de la mort » de Tony Hawk.


Voir Moins

« VOUS DEVEZ APPRENDRE LA TECHNIQUE POUR SAVOIR CE QUI SEMBLE CORRECT OU PAS. »
« LE STYLE COMPTE; C’EST AUSSI IMPORTANT QUE LE PREMIER TRICK QUE TU RÉUSSIS. »

Brighton Zeuner

Brighton Zeuner est assise sur la plateforme du skatepark de sa ville natale d’Encinitas en Californie, les jambes pendant au-dessus du vide. Elle essaye de trouver des façons de décrire son style, mais elle n’arrive pas à trouver les mots justes. Il est difficile de définir le style, mais vous comprenez quand vous le voyez.

À seulement 14 ans, Brighton a déjà passé plus de la moitié de sa vie sur un skate. Elle a très vite constaté que chaque personne pouvait avoir l’air totalement différente sur une planche; elle a donc rapidement commencé à se forger son propre style. Le résultat est un mélange d’influences provenant de tous les moyens qu’elle utilise pour s’exprimer.

Pour Brighton, la mode et le skate font partie de ces moyens d’expression créative. Lorsqu’il est question de son sens de la mode, elle déclare : « Parfois, j’aime m’habiller de façon amusante. Ouais, comme une Spice Girl, mais avec des vêtements amples. » Elle affiche ce même style urbain haut en couleur dans sa façon polyvalente de faire du skate.

Lorsqu’elle n’est pas chez elle ou à l’un de ses endroits préférés près de chez elle, Brighton est un pilier des circuits de compétition. Au premier Championnat mondial Vans Park Series qui a eu lieu en 2016, elle a remporté une victoire éclatante. Comme si ce n’était pas assez, Brighton a réédité son exploité en 2018, en devenant à nouveau championne du Vans Park Series.

Brighton Zeuner

Brighton Zeuner est assise sur la plateforme du skatepark de sa ville natale d’Encinitas en Californie, les jambes pendant au-dessus du vide. Elle essaye de trouver des façons de décrire son style, mais elle n’arrive pas à trouver les mots justes. Il est difficile de définir le style, mais vous comprenez quand vous le voyez.
Voir Plus

À seulement 14 ans, Brighton a déjà passé plus de la moitié de sa vie sur un skate. Elle a très vite constaté que chaque personne pouvait avoir l’air totalement différente sur une planche; elle a donc rapidement commencé à se forger son propre style. Le résultat est un mélange d’influences provenant de tous les moyens qu’elle utilise pour s’exprimer.

Pour Brighton, la mode et le skate font partie de ces moyens d’expression créative. Lorsqu’il est question de son sens de la mode, elle déclare : « Parfois, j’aime m’habiller de façon amusante. Ouais, comme une Spice Girl, mais avec des vêtements amples. » Elle affiche ce même style urbain haut en couleur dans sa façon polyvalente de faire du skate.

Lorsqu’elle n’est pas chez elle ou à l’un de ses endroits préférés près de chez elle, Brighton est un pilier des circuits de compétition. Au premier Championnat mondial Vans Park Series qui a eu lieu en 2016, elle a remporté une victoire éclatante. Comme si ce n’était pas assez, Brighton a réédité son exploité en 2018, en devenant à nouveau championne du Vans Park Series.
Read Moins

« CE QUE J’AIME DU SKATE, C’EST LA CRÉATIVITÉ ET COMMENT VOUS POUVEZ ÊTRE DIFFÉRENT DES AUTRES. »
« JE NE SERAIS PAS AUSSI BARBOUILLÉE DE COULEURS S’IL N’Y AVAIT PAS LE SKATE. »

Yndiara Asp

Au cœur de Sao Paulo au Brésil, Yndiara Asp se trouve en haut d’un quarter-pipe dans un skatepark délabré. Alors qu’elle s’approche de l’arête pour s’élancer, il est évident que cette surface n’est pas la plus lisse. Il manque de gros morceaux de béton et la peinture s’écaille.

Mais rien de tout cela ne dérange Yndi. Son style dynamique consiste à faire du skate de façon rapide, de foncer sur les obstacles et de simplement donner tout ce qu’elle a, en dépit des mauvaises conditions. Si nous devions définir le style de skate de la native de Florianopolis en un seul mot, ce serait « extrême ».

De retour sur le quarter-pipe, Yndi appuie à fond avec son pied avant sur la planche et amorce sa descente sans la moindre peur. Avant même de pouvoir profiter de sa lancée, elle s’écrase la tête la première contre un lampadaire mal placé. C’est un choc qui assommerait n’importe quel skater, mais en deux minutes, elle est à nouveau debout et prête à recommencer. Yndi y arrive cette fois-ci.

Voilà un exemple de l’attitude tenace d’Yndiara à ne pas se laisser abattre par un échec, une qualité qui lui a été très utile sur la scène internationale. En 2018, elle a remporté le Red Bull Bowl Rippers et s’est hissée à la deuxième place lors de la finale de la tournée Pro pour les femmes à Sao Paulo – et vous pouvez imaginer que ça va continuer en 2019.

Yndiara Asp

Au cœur de Sao Paulo au Brésil, Yndiara Asp se trouve en haut d’un quarter-pipe dans un skatepark délabré. Alors qu’elle s’approche de l’arête pour s’élancer, il est évident que cette surface n’est pas la plus lisse. Il manque de gros morceaux de béton et la peinture s’écaille.
Voir Plus

Mais rien de tout cela ne dérange Yndi. Son style dynamique consiste à faire du skate de façon rapide, de foncer sur les obstacles et de simplement donner tout ce qu’elle a, en dépit des mauvaises conditions. Si nous devions définir le style de skate de la native de Florianopolis en un seul mot, ce serait « extrême ».

De retour sur le quarter-pipe, Yndi appuie à fond avec son pied avant sur la planche et amorce sa descente sans la moindre peur. Avant même de pouvoir profiter de sa lancée, elle s’écrase la tête la première contre un lampadaire mal placé. C’est un choc qui assommerait n’importe quel skater, mais en deux minutes, elle est à nouveau debout et prête à recommencer. Yndi y arrive cette fois-ci.

Voilà un exemple de l’attitude tenace d’Yndiara à ne pas se laisser abattre par un échec, une qualité qui lui a été très utile sur la scène internationale. En 2018, elle a remporté le Red Bull Bowl Rippers et s’est hissée à la deuxième place lors de la finale de la tournée Pro pour les femmes à Sao Paulo – et vous pouvez imaginer que ça va continuer en 2019.
Read Moins

« JE SAIS QUE JE VAIS ESSAYER DE RÉUSSIR UN TRICK, GENRE. ALORS JE DONNE TOUT CE QUE J’AI, C’EST ÇA MON STYLE. »
« J’AI UN STYLE EN SKATE, ET DES TRICKS À MOI. JE NE SAIS PAS SI C’EST MEILLEUR OU PIRE QUE D’AUTRES. C’EST MA FAÇON À MOI DE FAIRE DU SKATE. »

Mami Tezuka

La petite ville d’Hikone se trouve à des centaines de kilomètres à l’est de Tokyo au Japon. C’est un endroit tranquille, entouré de paysages naturels, de lacs paisibles et d’un château historique. C’est là que nous rencontrons Mami Tezuka pour la première fois.

Le style de skate de Mami reflète de la précision et de la musicalité. Elle circule autour de la cuvette dans le skatepark qu’elle préfère près de chez elle, réussit un Smith grind et repart en roulant tout en maîtrise – pour chaque mouvement, elle fait preuve d’un sens aigu du rythme. Ce n’est que lorsqu’elle nous parle de son amour initial de la musique que tout devient plus facile à comprendre.

Issue d’une famille de skaters, Mami possédait déjà une base solide de connaissances et son salon est en forme de quarter pipe. Mais en tant que Japonaise de seize ans toujours retenue par ses études et autres passe-temps, elle est convaincue que les années qu’elle a passées à apprendre à jouer au piano – et à maîtriser le rythme précis de l’instrument – ont eu un effet direct sur sa façon de faire du skate.

En tant que membre de l’équipe active de Vans, Mami voyage autour du monde pour participer à la tournée Vans Park Series. Et avec le soutien de sa famille, elle continue d’affûter son style tout en ayant beaucoup de plaisir à le faire. Nous restons à l’affût de plus d’exploits de la part de Mami en 2019 et au-delà.

Mami Tezuka

La petite ville d’Hikone se trouve à des centaines de kilomètres à l’est de Tokyo au Japon. C’est un endroit tranquille, entouré de paysages naturels, de lacs paisibles et d’un château historique. C’est là que nous rencontrons Mami Tezuka pour la première fois.
Voir Plus

Le style de skate de Mami reflète de la précision et de la musicalité. Elle circule autour de la cuvette dans le skatepark qu’elle préfère près de chez elle, réussit un Smith grind et repart en roulant tout en maîtrise – pour chaque mouvement, elle fait preuve d’un sens aigu du rythme. Ce n’est que lorsqu’elle nous parle de son amour initial de la musique que tout devient plus facile à comprendre.

Issue d’une famille de skaters, Mami possédait déjà une base solide de connaissances et son salon est en forme de quarter pipe. Mais en tant que Japonaise de seize ans toujours retenue par ses études et autres passe-temps, elle est convaincue que les années qu’elle a passées à apprendre à jouer au piano – et à maîtriser le rythme précis de l’instrument – ont eu un effet direct sur sa façon de faire du skate.

En tant que membre de l’équipe active de Vans, Mami voyage autour du monde pour participer à la tournée Vans Park Series. Et avec le soutien de sa famille, elle continue d’affûter son style tout en ayant beaucoup de plaisir à le faire. Nous restons à l’affût de plus d’exploits de la part de Mami en 2019 et au-delà.
Voir Moins

« J’AI COMMENCÉ LE PIANO BIEN AVANT LE SKATE. LE FAIT DE JOUER DU PIANO ME PERMET DE COMPRENDRE DES CHOSES COMME LE RYTHME. »
« SI JE FAIS DU SKATE, JE VEUX POUVOIR EN FAIRE TOUT EN M’AMUSANT. C’EST MON OBJECTIF. »