Jeff Grosso

Legend

Jeff Grosso

Voir Plus

Provocateur et passionné d’histoire au sourire façon Chat du Cheshire, Jeff Grosso, qui a presque toujours raison, est tellement reconnu pour son audace et son côté moqueur qu’on oublie qu’il a fait sa place avec des invert badass et des grinds puissants, et en remportant des concours. Mais peu importe; en tant que porte-parole des valeurs fondamentales du skate et gardien de ses traditions, Grosso est aussi généreux pour l’industrie du skateboard qu’elle l’a été pour lui.

Maintenant dans la cinquantaine, Grosso est si passionné que les blessures, graves ou non, ne semblent qu’être de petites bosses sur une route très accidentée qu’il arrive à maîtriser. Qu’il chausse ses souliers d’animateur de Love Letters to Skateboarding, de commentateur de concours coloré ou de rider déchaîné – tant que son corps le lui permet –, Grosso ne laisse personne indifférent, et si ça implique de vous rendre un peu mal à l’aise, alors c’est mission accomplie! La façon dont vous faites les choses s’avère aussi importante que la raison pour laquelle vous les faites. Pas de doute : Jeff Gross skatera à la vie, à la mort.

VILLE NATALE: Arcadia, Californie
LIEU DE RÉSIDENCE ACTUEL: Costa Mesa, Californie
DATE DE NAISSANCE: 28 avril 1968
AVEC VANS DEPUIS: 1982
INSTAGRAM: @grossosucks

Loveletters Season 10: Venice | Jeff Grosso’s Loveletters to Skateboarding | VANS

Back in the 1980's the skaters of Venice Beach, California had to make due with what they had: an old abandoned pavilion on the boardwalk and a few scraps of wood. What they did with those limited resources helped change skateboarding forever.

Loveletters Season 10: Five Great DIYs | Jeff Grosso’s Loveletters to Skateboarding | VANS

The DIY concrete skatepark building revolution altered the course of skateboarding forever. Anything is possible when skaters unite and take over. In this episode of The Letters we picked our 5 favorites and talked to the main players about how they got them going and what it takes to keep them standing.