Fierté2022

S’UNIR EN ÉTANT SOI-MÊME

S’UNIR EN ÉTANT SOI-MÊME.

S’UNIR EN ÉTANT
SOI-MÊME

En l’honneur de la FIERTÉ,nous avons donné à trois artistes le pouvoir de créer une collection de chaussures et de vêtements qui met de l’avant leur individualité.

Rencontrer Les Artistes

Rencontrer Les Artistes

Rencontrer Les Artistes

Artist Ashley Lukashevsky.

01

@ashluka

Shorts with custom art by Ashley Lukashevsky.
Shorts and shoes with custom art by Ashley Lukashevsky
Shorts with custom art by Ashley Lukashevsky
Shirts and shoes with custom art by Ashley Lukashevsky.
Shoes with custom art by Ashley Lukashevsky

Artist Kaitlin Chan.

02

@kaitlinmchan

Model wearing shoes and jacket with custom art by Kaitlin Chan.
Close up of shirt decal with custom art by Kaitlin Chan.
Vans Authentic shoes with custom art by Kaitlin Chan.
Hat with custom art by Kaitlin Chan.

Artist Sara Lorusso.

03

@loruponyo

Shirt and sweater with custom art by Sara Lorusso.
Shoes with custom art by Sara Lorusso.
Bag with custom art by Sara Lorusso.

Magasiner la collection

Fierté 2022

Magasiner la collection

Fierté 2022

Vans Pride OTW Gallery Classic Slip-on with custom art by Sara Lorusso.Vans Pride OTW Gallery Authentics with custom art by Ashley Lukashevsky.Pride OTW Gallery T-Shirt with custom art from Ashley Lukashevsky.Vans Pride OTW Gallery Pullover Hoodie with custom art by Ashley Lukashevsky.Vans Pride Jockey HatPride OTW Gallery T-Shirt with custom art by Kaitlin Chan.Vans Pride OTW Gallery Long Sleeve T-Shirt with custom art by Sara Lorusso.Vans Pride OTW Gallery Authentics with custom art by Kaitlin Chan.Vans Pride OTW Gallery T-Shirt with custom art by Sara Lorusso.

En l’honneur de la Fierté, Vans fera don de 200 000$, provenant du Fonds Checkerboard de la Fondation Tides, à trois organismes engagés à défendre et à fournir l’espace, l’accès et la communauté nécessaires pour faire entendre les voix de la communauté LGBTQ+.


AshleyLukashevsky

Profile shot of the artist Ashley Lukashevsky

COMMENT TON ART ET TA PRATIQUE CRÉATIVE ONT-ILS ÉVOLUÉ AU FIL DU TEMPS

Ma pratique artistique évolue constamment. Je me suis découvert un penchant pour les matières tactiles et c’est ce que je recherche. J’ai d’abord fait de l’art numérique, mais j’ai de plus en plus envie de traverser l’écran pour tâter les murales, la peinture, le papier et les crayons de couleur, les tissus. C’est ce qui rend ce projet aussi emballant. J’ai la chance de m’amuser avec de la broderie et c’est très satisfaisant de manier du tissu.

QU’EST-CE QUE LA COMMUNAUTÉ SIGNIFIE POUR TOI?

La communauté est primordiale. Pendant la majeure partie de mon adolescence et au début de l’âge adulte, je n’avais pas de lien avec la communauté QTBIPOC (personnes queer, trans, noires, autochtones et de couleur) parce que je n’avais pas réalisé que c’est une grande partie de mon identité. Trouver ma communauté a tout changé pour moi parce que je me sens vue, soutenue et célébrée. Et c’est essentiel de le faire pour mes amis et ma famille.

COMMENT LA MARQUE VANS A-T-ELLE INFLUENCÉ TON STYLE PERSONNEL?

Récemment, j’explore l’idée de jouer sur les genres dans ma façon de me présenter. Et ça se traduit parfois par des chaussures qui semblent avoir été conçues pour des petits garçons.

Artistes Suivants

QUAND AS-TU DÉCOUVERT QUE L’ART POUVAIT ÊTRE UN TRAVAIL À TEMPS PLEIN?

J’ai commencé à faire de l’illustration comme boulot secondaire en plus de mon emploi à temps plein en design. Au début, c’était seulement un rêve d’en faire une carrière. J’ai économisé autant que possible pour me lancer en tant qu’illustratrice indépendante : cette année-là, je n’ai presque pas fait d’argent et j’ai failli craquer en prenant un autre emploi en entreprise. Puis j’ai eu un coup de chance : mon amie Cleo d’Amplifier m’a engagée pour un contrat qui a payé mon loyer pour deux ou trois mois et ça m’a permis de poursuivre mon rêve. Au bout de plusieurs mois, ma carrière a commencé à se consolider et j’ai vu que je pouvais vivre de ce revenu.

QUAND AS-TU DÉCOUVERT TA VOIX/QUAND T’ES-TU IMPOSÉE EN TANT QU’ARTISTE?

C’est autour de 2016 que j’ai trouvé le courage d’exprimer ma voix pleinement par l’entremise de mes œuvres. J’ai fait tellement de chemin depuis ce temps-là. Mais l’atmosphère politique (infernale) à l’époque est sûrement ce qui m’a inspirée. Je continue de m’épanouir, comme tout le monde. J’ai des défis, des insécurités et des rêves par rapport à ma créativité. Je veux grandir en tant qu’artiste et j’espère en être seulement au début de mon parcours.

Next Artists


KaitlinChan

Profile shot of the artist Kaitlin Chan

COMMENT TON ART ET TA PRATIQUE CRÉATIVE ONT-ILS ÉVOLUÉ AU FIL DU TEMPS

Avant, j’étais gênée de ne pas être aussi douée ou compétente que je le voudrais. Mais j’accepte maintenant que ma pratique créative est un processus en évolution constante. J’essaie aussi de retrouver le sentiment que j’avais en dessinant quand j’étais enfant; le temps semblait infini, moins structuré. Dessiner me donnait l’impression de construire des univers plutôt que de travailler.

QU’EST-CE QUE LA COMMUNAUTÉ SIGNIFIE POUR TOI?

Ça veut dire que je dois garder le cœur et l'esprit ouverts en interagissant avec des personnes aux difficultés et aux expériences similaires et différentes des miennes. La communauté, c’est aussi une constellation très libre de personnes qui suivent leurs propres trajectoires, mais qui partagent des rêves et des projets pour un avenir plus équitable et moins exploiteur.

COMMENT LA MARQUE VANS A-T-ELLE INFLUENCÉ TON STYLE PERSONNEL?

Au milieu des années 2000, j’ai écouté beaucoup de musique pop-punk durant mes premières années au secondaire. Ça m’a amenée à regarder des vidéos du Vans Warped Tour (mettant en vedette My Chemical Romance, Taking Back Sunday, Green Day etc.). Je n’ai jamais été très douée en skate, mais j’aime porter des chaussures Vans confortables, car j’ai l’impression d’être prête à aller n’importe où : à un spectacle, au bureau de poste, au restaurant de dim sums avec ma famille. Pendant un bout de temps, j’ai eu un look scene ou emo, alors le style classique à damier Vans s’agençait bien avec mes t-shirts de groupe faits maison et mes ceintures cloutées. Ah, les années 2000...

Artistes Suivants

QUAND AS-TU DÉCOUVERT QUE L’ART POUVAIT ÊTRE UN TRAVAIL À TEMPS PLEIN?

Pour tout vous dire, ça fait quatre ans que je travaille en administration de galerie d’art, en plus de ma pratique d’illustratrice et de bédéiste. J’ai d’abord considéré ma pratique de façon professionnelle quand j’ai commencé à comprendre mes illustrations en relation avec les œuvres d’autres artistes, et en tant qu’une partie d’un tout. Lorsque l’auteur Alexander Chee m’a demandé de dessiner quelque chose inspiré de son recueil d’essais How to Write an Autobiographical Novel, c’était la première fois depuis l’université que je prenais mes dessins plus au sérieux et que j’avais envie de collaborer avec d’autres.

QUAND AS-TU DÉCOUVERT TA VOIX/QUAND T’ES-TU IMPOSÉE EN TANT QU’ARTISTE?

Mon parcours en tant qu’artiste n’est pas né d’un seul moment majeur, mais plutôt d’une série de petites réalisations et de modestes changements : ça va de la création de mon premier zine au risographe avec Beatrix Pang de Small Tune Press jusqu’à l’esquisse de ma première bédé de dix pages à propos du défunt photographe queer Ren Hang pour un cours à l’université. Je n’en serais pas là aujourd’hui, sans tous les artistes, les éditeurs et les auteurs qui m’ont donné une chance et qui m’ont enseigné les rouages du métier. Je continue à en apprendre beaucoup et je sens que mon évolution actuelle vient de l’aide que j’ai reçue des autres.

Next Artists


SaraLorusso

Profile shot of the artist Sara Lorusso

COMMENT TON ART ET TA PRATIQUE CRÉATIVE ONT-ILS ÉVOLUÉ AU FIL DU TEMPS

Ma pratique créative a évolué en même temps que moi, elle a changé pendant que je me découvrais. J’ai été mon premier sujet, c’était nécessaire pour moi de prendre des photos. J’avais besoin d’apprendre à me connaître et je n’avais jamais eu la chance de le faire jusqu’à ce que je commence à prendre des autoportraits. C’était comme si je me photographiais pour me voir de l’extérieur, me reconnaître et m’accepter. Puis j’ai eu pour sujets mes amis et des étrangers. Lorsque j’ai compris qui j’étais, je me suis mise à photographier les autres. Cet outil m’a permis de créer une communauté, un endroit sécuritaire et une façon de rencontrer des gens formidables. C’est pour ça que je dis que mon art évolue en même temps que moi.

QU’EST-CE QUE LA COMMUNAUTÉ SIGNIFIE POUR TOI?

La communauté m’a permis de me redécouvrir ou mieux encore de découvrir qui je suis vraiment, celle qui avait été enterrée dans mon corps par les normes de la société. Je me suis mise à m’interroger : peut-être que je n’avais pas toujours été celle que je croyais être? Ça m’a donné la force de ne pas abandonner et ça m’a procuré un soutien autant moral que psychologique. Au fil des ans, j’ai rencontré beaucoup de personnes et je dois en remercier plusieurs grâce à qui je suis rendue ici aujourd’hui.

COMMENT LA MARQUE VANS A-T-ELLE INFLUENCÉ TON STYLE PERSONNEL?

Je me souviens encore de ma première paire de Vans Authentic bleue. Je venais d’amorcer l’adolescence et je portais ces souliers presque chaque jour. Je me rappelle que ma mère ne voulait pas que je les mette l’hiver parce qu’ils étaient trop minces, mais je marchais dans la neige en Vans. Je garde une foule de bons souvenirs de ces souliers. Je me sentais très cool quand je marchais dans les corridors de mon école.

Artistes Suivants

QUAND AS-TU DÉCOUVERT QUE L’ART POUVAIT ÊTRE UN TRAVAIL À TEMPS PLEIN?

Je l’ai constaté ces dernières années. La création est souvent considérée comme un passe-temps; on échange des œuvres en guise de faveur, alors elles ne sont pas appréciées à leur juste valeur. La pratique artistique mérite d’être rémunérée comme tout travail. On m’a si souvent dit, « Je n’ai pas de budget! », que j’ai fini par penser que j’aurais dû faire autre chose. Même si j’étais très jeune, je voulais être autonome, avoir mon domicile, mon espace, mais c’était impossible puisque je voulais vivre de mon art. J’ai toujours été têtue et je me suis battue pour en faire un travail rémunéré. En fait, il n’y a pas de plus grande satisfaction que de pouvoir concilier métier et passion. Depuis quelques années, ma pratique est devenue mon travail à temps plein, ce qui est déjà une victoire pour moi.

QUAND AS-TU DÉCOUVERT TA VOIX/QUAND T’ES-TU IMPOSÉE EN TANT QU’ARTISTE?

Je suis née dans une petite ville de campagne près de Bologne, en Italie. Je passais mes journées dans le potager de ma famille avec mes grands-mères. Je les regardais travailler la terre et je leur donnais un coup de main. Je cueillais les fruits directement de l’arbre et en général, j’en mangeais plus que j’en récoltais. Un jour, j’ai emprunté la caméra vidéo de mes grands-parents et j’ai commencé à tout filmer : mes grands-mères qui ensemençaient les champs, les animaux sauvages de la région. Puis j’ai posé la caméra sur une pierre et je l’ai braquée vers moi. Comme ça, j’ai tourné de longues séquences que je regardais sur la télé à la maison. De là est née ma passion d’observer les choses, de les capter sur le vif et d’arrêter le temps. Ça me permettait de me rappeler qu’il était arrivé quelque chose ce jour-là, car je l’avais capté sur le vif. La photographie évoque pour moi une émotion que je peux figer à jamais d’un seul clic. Puis tout s’est enchaîné naturellement. J’aimais les photos de sujets qui posent et les couleurs. J’avais envie de parler de ma sexualité et de celle des autres. Je voulais traiter de ce que c’est d’être une femme et de toutes les minorités, alors c’est ce que j’ai essayé de faire.

Next Artists